Fin de saison pour l’ail des ours !

Dimanche dernier, je suis partie à la cueillette d’ail des ours avant qu’il ne soit trop tard ! La saison de l’ail des ours se termine en ce moment en Alsace, il faut se dépêcher d’aller en cueillir avant que ses bulbes n’éclosent !

En Alsace, on aime l’ail : la preuve, on en met même sur les tartes flambées. Pour ma part, j’ai encore du mal à m’habituer à ce piquant dans mon assiette et je l’utilise très peu. J’ai donc adopté une alternative plus douce et plus goûteuse d’après moi : l’ail des ours ou ail sauvage.

 

L’ail des ours c’est quoi ?

Il s’agit d’une plante qui revêt les forêts d’un tapis vert au printemps. Dès le mois de février, vous la trouverez en grande quantité dans les forêts alsaciennes. C’est à ce moment là qu’il faut la cueillir, de préférence avant que ses bourgeons n’éclosent pour donner de jolies fleurs blanches à pétales fins et espacés.

Tapis d'ail des ours dans la forêt

L’ail des ours revêt le sol de la forêt au printemps…

 

Que faire avec l’ail des ours ?

Les feuilles d’ail sauvage peuvent être consommées de différentes façons : cru ou cuit, vous pouvez l’utiliser en salade, et en faire du beurre ou encore du pesto. Vous pouvez également consommer les bulbes. Il relève n’importe quel plat de ses arômes : depuis que ma Maman m’a fournit un pot de son pesto d’ail des ours maison, j’en ajoute à tous mes plats ! Ci-dessous dans une salade de riz sauvage et lentilles vertes, poivrons, courgettes et pesto d’ail des ours

Pour profiter de ses vertus médicinales, l’ail des ours peut également être consommé décoctions, élixirs ou encore en vin…

 

Comment reconnaître l’ail des ours ?

Vous ne pouvez pas pas le louper dans la forêt de février à avril. Il recouvre les sols ombragés et humides et ressemble au muguet (avec lequel il ne faut surtout pas le confondre!). L’ail sauvage vous attirera jusqu’à lui grâce à son odeur d’ail très facile à reconnaître. Voici ce à quoi il ressemble :

Ail des ours ou ail sauvage

Vous reconnaîtrez l’ail sauvage à ses longues feuilles et ses bulbes.

Ces jours-ci, vous tomberez certainement sur de l’ail des ours dont les bulbes ont déjà éclos. Veillez bien à choisir les feuilles les plus « jeunes » : celles dont les bulbes ne se sont pas encore ouverts pour donner des fleurs. Les fleurs que vous voyez sur cette photo ne sont pas des fleurs d’ail sauvage, même si elles leur ressemblent.

Bonne cueillette !

Laisser un commentaire