Mehlknepfle : les quenelles de farine

Les Alsaciens et la farine, c’est une grande histoire d’amour. Elle permet de faire tellement de choses ! Les gâteaux, les Bredele, les Schnupfnudel, la pâte à tarte flambée… et les Mehlknepfle. Littéralement « quenelles de farine », les mehlknepfle, c’est le genre de recettes parfaites pour l’hiver.

C’est consistant et réconfortant ! Et puis là, en février, il faut dire qu’on en a bien besoin en Alsace, parce que cela fait à peu près 3 semaines qu’on n’a pas vu le soleil…

En plus, on a digéré Noël, la galette des rois, et on a oublié les résolutions de la nouvelle année. Alors oui, c’est le moment parfait de faire des mehlknepfle (ou toute autre recette alsacienne anti-régime).

 

Ingrédients pour des Mehlknepfle

Ces quantités suffisent pour deux Alsaciens au gros appétit, ou pour quatre Français de l’intérieur en mode régime.

  • 300g de farine
  • 2 oeufs
  • 25cl de lait (végétal, ça fonctionne très bien)
  • une grosse pincée de sel
  • du poivre

 

Préparation de la pâte à Mehknepfle

Rien de plus simple, on fait comme la pâte à crêpe ! La farine et les œufs dans un saladier, et on rajoute progressivement le lait en mélangeant au fouet. J’ai utilisé du lait d’amandes pour cette recette. Terminez par une grosse pincée de sel, et du poivre selon vos goûts.

Là où c’est un peu plus technique, c’est qu’il faut faire avoir la bonne consistance de pâte. Celle-ci doit être assez épaisse pour pouvoir faire les Mehlknepfle ensuite. Pour le coup, cela n’a absolument rien à voir avec la pâte à crêpe ! Les quantités indiquées vous donneront la bonne consistance de pâte, mais si vous n’êtes pas sûr, regardez la vidéo ci-dessous pour avoir une meilleure idée.

 

Cuisson des Mehlknepfle

Voici enfin l’étape cruciale qui répond à votre question : « Mais qu’est-ce qu’on va faire de cette pâte toute élastique ? »
Je vous rassure, tout va bien se passer. Ne vous mettez pas la pression, les mehlknepfle ne sont pas censés être parfaits, tous de la même taille et de la même couleur (enfin si, la même couleur, quand même…). D’ailleurs vous avez vu les miens, ils ne ressemblent à rien du tout.

Donc, la cuisson des mehlknepfle… Elle se fait dans une grande quantité d’eau bouillante salée. Pour cela, mettez d’abord la pâte dans un récipient muni d’un bec verseur, ce sera plus facile. Lorsque l’eau bout, versez la pâte par petites quantités : vous en laissez tomber un peu, puis vous stoppez l’écoulement avec une maryse. Selon la taille et la forme de votre bec verseur, ce sera plus ou moins facile. Essayez de faire des quenelles de la taille d’une phalange (non, je n’ai pas trouvé d’autre comparaison).

Autres points importants lors de la cuisson :

  • ne faites pas tomber les quenelles toujours au même endroit dans la casserole
  • remuez l’eau, de temps en temps, pour que les mehknepfle ne se collent pas les uns aux autres
  • faites des pauses pour sortir les quenelles qui sont déjà cuites (comme les gnocchi, lorsqu’elles flottent, c’est bon !)

Lorsque vous sortez les mehlknepfle de l’eau, déposez les dans une passoire et laissez égoutter.

Mehlknepfle - quenelles de farine alsaciennes

Je vous avais prévenus, mes Mehlknepfle ne ressemblent à rien.

 

Dégustation des Mehlknepfle

Vous pouvez les manger tout de suite, ou bien les faire griller à la poêle avant la dégustation. Pour ce qui est de l’accompagnement, je vous laisse à votre imagination, car vous pouvez vraiment en faire ce que vous voulez ! Sachant que vous pouvez les accompagner de salé ou de sucré.

Dans ma famille, on accompagne les mehlknepfle de croûtons (parce qu’il n’y a jamais assez de farine, et pour ramener du croustillant comme dans Top Chef) et d’oignons ou champignons à la crème. On les mange aussi avec de la compote de pommes.
J’ai aussi testé avec de la pâte à tartiner choco-noisette, parce que pourquoi pas ?!

Et vous ?

Laisser un commentaire